Flocons d’amour – Maureen Johnson; John Green; Lauren Myracle

71tKrFVo1EL

Une couverture de Noel qui attire le regard…

Résumé:  24 décembre. Nuit des miracles ? Ou des catastrophes ? Une terrible tempête, un train bloqué dans la neige. Gracetown : tous les voyageurs descendent !

Gracetown… Bourgade perdue au milieu de nulle part qui vous ferait presque regretter le traditionnel et soporifique repas de Noël. Pourtant Jed, Jubilé, et les autres vont partager le réveillon le plus insolite de leur vie.

Dans un café bondé de pom-pom girls ou au détour d’une route enneigée, les rencontres inattendues se multiplient. Les couples se font, se défont et se refondent. Louvoyant entre les flocons, les flèches de Cupidon qui pleuvent sur la ville ne laisseront personne de glace !

John Grenn, Maureen Johnson, Lauren Myracle : les plumes de trois grands auteurs s’allient pour vous faire rire et rêver d’amour, créant un univers où les anges de Noël ne chôment pas !

Avis:  Comme beaucoup l’auront surement compris ce livre est en fait composé de trois nouvelles, chacune écrite par un des auteurs précédemment cités. Elles sont donc dissociables, mais de façon assez particulière.

En effet les histoires (d’environ 100 pages chacune) ont toutes des personnages qui se croisent et se connaissent plus ou moins et le même cadre spatio-temporel: l’action se déroule la nuit de Noel, dans la petite ville de Gracetown. On a annoncé la plus grosse tempête de neige de ces 50 dernières années… Un temps à rester chez soi!

Je ne ferai pas de résumé pour chaque nouvelle, elle sont trop courtes et j’aurai peur de dévoiler l’intrigue, je me contenterai donc d’énoncer les grands thèmes de l’histoire.

« Le Jubilé express », est la nouvelle écrite par Maureen Johnson.  Elle aborde principalement les thèmes de l’image que les autres renvoient, qui peut être un peu trompeuse (un thème assez commun que l’on retrouve régulièrement dans ce type de romance adolescente, notamment chez les écrivaines américaines).

« Un Miracle de Noël à pompons », l’histoire écrite par John Green, parle de la prise de risque qui peut aboutir à de belles choses, et qui laisse les meilleurs souvenirs ( ce qui n’est pas sans rappeler « La face cachée de Margo », livre du même auteur dont le film est actuellement projeté dans les salles).

La nouvelle de Lauren Myracle s’intitule « Le saint patron des porcs ». Elle traite de la remise en question de sa propre personne, qui peut également aider à voir autrement son entourage et améliorer sa personnalité.

Somme toute, une lecture agréable sans être un coup de cœur, facile à lire de par son découpage et des nouvelles assez bien rythmé. Une lecture de plage sympathique comme un roman à lire sous sa couette l’hiver ( ce qui serait certes un contexte plus adapté) mais néanmoins plus féminine qu’autre chose. Pour toutes les fans de la guimauve un peu fleur bleue mais sans tomber dans l’excès.

Note: 4/5, un livre sans défauts et assez amusant sans être un  coup de cœur très marquant.

Nola

Publicités

6 réflexions sur “Flocons d’amour – Maureen Johnson; John Green; Lauren Myracle

  1. Libulle dit :

    Le livre a l’air pas mal, le lire au coin de la cheminée pourrait être une bonne idée ^^ La dernière nouvelle m’inspire surtout 🙂 Après John Green, j’ai peur d’être déçue par sa nouvelle, qu’elle soit comme tous ces autres livres…

    J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Je pense que le coin de la cheminée est plutôt adapté oui 😉 ça te laisse un certain temps pour te procurer le livre.
      J’avoue avoir lu ce livre plus pour la nouvelle de Maureen Johnson que pour celle de Green. J’en ai un peu marre que toute la littérature jeunesse tourne autour de lui en ce moment, même si j’avoue que sa nouvelle était plutôt agréable à lire (un poil déjantée même…)
      La dernière nouvelle est pas mal et fait vraiment s’interroger, je me suis moi même remise en question après l’avoir lue… on peut après se dire que la littérature jeunesse a tout de même gardé un but éducatif par rapport aux principes (altruisme, ici)
      Bref, bonne lecture malgré mon pavé,
      Nola

      J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Pas d’inquiétude à avoir j’ai trouvé sa nouvelle assez sympa et amusante. Et puis pas possible de faire un drame en 100 pages 😉 Sînon il reste toujours les deux autres auteurs….(honnêtement j’en ai marre que les gens me disent qu’ils ont acheté le bouquin pour Green….)
      Eh oui à Noël au coin du feu ça s’impose…
      Nola

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s