La Peste – Albert Camus

51uqqXK2DhL._SY344_BO1,204,203,200_

Résumé: Dans les années 1940, une épidémie de peste s’abat sur la ville d’Oran. Jour après jour, le lecteur suit l’apparition et l’extension de la maladie. Il découvre les réactions de chacun des personnages face aux souffrances et à la mort : certains fuient, d’autres restent pour lutter. À travers ce grand roman, Albert Camus rend hommage à ceux qui affrontent la vie avec modestie et honnêteté, et nous invite à réfléchir sur les valeurs de solidarité et d’engagement.

Mon avis: Me voilà lancée dans les « classiques » de la littérature et on ne m’arrête plus! Voici donc ma chronique de La Peste d’Albert Camus…

Comme dit dans le résumé, La Peste relate la vie des habitants d’une ville durant une épidémie (de peste, oui) et leurs différentes façon de réagir à l’isolement, une fois les portes de la ville fermées et à chaque stade de progression de la maladie.

J’ai un avis plus que mitigé sur ce livre. Tout d’abord le style narratif est plus qu’étrange car il mêle trois « types » de récit: on a des moments où, comme dans la plupart des romans, on accompagne les personnage avec leurs actions du moment, les dialogues etc… mais aussi des passages du journal d’un des protagonistes et enfin plusieurs chapitres sont dédiés aux réactions de la population dans son ensemble (et ne contiennent donc que de la description, évidemment).

Le livre est intéressant, il faut l’avouer, du point de vue humain. Pendant la lecture je me suis plusieurs fois demandée qui, au final, se comportait réellement en héros. Le parallèle assez évident  avec les événements de la seconde guerre mondiale (le livre étant paru en 1947) est également assez intriguant et j’ai passé une bonne partie de ma lecture à faire des rapprochements (là où on pouvait) entre les deux situations.

Néanmoins, l’auteur a une sorte de don (de mon point de vue ce serait plutôt une malédiction mais passons) pour faire mourir les personnages auxquels on commence vraiment à s’attacher (surtout parce qu’on commence enfin à les comprendre…) ce qui est assez agaçant. En même temps le titre est assez clair d’entrée de jeu: ce n’est pas tout à fait une lecture « détente », à moins que l’on aime tout particulièrement assister à de longues agonies en guise de « lecture-détente ». De même je ne suis pas fan des nombreux passages descriptifs qui marquent chaque évolution de la maladie ou de l’état d’esprits des prisonniers.

Note: 3/5 pour les raisons citées précédemment, pas de coup de cœur c’est certain mais on ne peut pas reprocher grand-chose au livre.

Publicités

2 réflexions sur “La Peste – Albert Camus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s