Tir groupé sur Anne Percin

Cet article est un tout petit peu particulier puisque j’ai décidé ici de chroniquer après relecture toute la série concernée, comprenant:

  1. Comment (bien) rater ses vacances
  2. Comment (bien) gérer sa love-story
  3. Comment devenir une rock-star (ou pas)

Je préviens donc à l’avance, risque d’éventuels spoilers à partir de la chronique du tome 2 (même si c’est plus à cause des résumés que de mon commentaire… –‘).

Bien évidemment je vous refais mon petit speech habituel: Anne Percin être une auteur que j’aimeuuuuh….

Donc voici tout de suite la Note de la série: 5/5 Quelqu’un en doutait ^^? Je suis amoureuse de cette série…

9782812601910

Résumé:     Chers parents,
Mon stage de survie en milieu hostile se passe bien, merci. J’espère que vous êtes pas trop morts, rapport aux frais de rapatriement qui doivent coûter bonbon, depuis la Corse. Sinon, moi ça va, j’ai mangé Hector mais pas tout d’un coup, j’en ai congelé un bout pour le mois prochain. Heureusement que j’ai l’eau-de-vie de Mamie, ça m’aide pour tenir. Si jamais vous ne reveniez pas, ce serait sympa de m’envoyer un mandat parce que la prostitution masculine, ça marche pas trop dans le quartier. Bon, ben je vous laisse, c’est l’heure de ma piqûre d’héroïne. Gros bisous, votre fils bien-aimé,
Maxime.

Cet été, Maxime a 17 ans. Il ne veut plus partir en vacances avec ses parents. Il préfère rester chez sa Mamie pour glander devant l’ordinateur. Tant pis pour lui. Il va vivre des journées délirantes !

Mon avis: Quand je pense à un livre délirant je pense automatiquement à celui-ci. Mais pas forcément dans le mauvais sens du terme (surtout pas en fait!) ce livre je l’ai lu au moins trois fois sans m’en lasser alors vous vous doutez bien… C’est du pur délire mais sans tomber dans le lourdingue (qui est lourd justement), plutôt sous la forme d’une avalanche de catastrophes qui s’abattent sur le héros et vous laissent littéralement baba d’admiration devant tant de poisse.

Parlons-en du héros: Maxime, 17 ans, élève ayant achevé une première ES. Jusque là, normal. C’est après que ça se gatte: poissard de première (oui j’insiste là-dessus), « légèrement » associable, cynique (mon dieu, j’adore les personnages cyniques), gros geek (on ne peut pas être parfait… je ferai peut-être mieux de me taire moi… ^^) ET taré véritable encyclopédie musicale. Et je dis ça en connaissance de cause parce que j’ai quand même des goûts bizarres en matière de musique (désolée mais Queen a toujours détrôné nos petites pop stars actuelles dans ma tête… même si je ne nie pas que certaines ont des voix, mais ce débat est reporté, d’accord?) mais que je ne connais pas la moitié (le quart soyons francs) des groupes ou chanteurs qu’il cite. Bon point pour la culture personnelle XD.

Honnêtement je ne sais même pas quoi dire de constructif sur ce livre sinon que j’ai snobé tout le monde pendant une journée pour le lire… Et qu’il m’a fait hurler de rire d’un bout à l’autre (nan, sans blague,  les gens dans le bus me regardaient comme si je leur avait annoncé que je mangeais régulièrement des bébés pingouins…), et que même sans être super sérieux il amène à se remettre un peu en question, ce qui selon moi est quand même un peu l’origine des bouquins non?

Note du tome: 5/5 Les bonnes premières impression!

comment-gerer-sans-bandeau

Résumé (que j’ai été obligée de retaper, impossible de le trouver sur internet, vous y croyez vous? O.o) Après l’été délirant qu’il vient de vivre dans Comment (bien) rater ses vacances, Maxime a tout ce qu’il faut pour passer une année géniale: une petite copine, un smartphone, une guitare… Tout, oui. Mais… l’amour comme chacun le sait, c’est un truc complètement irrationnel. Y’a plein d’effets indésirables…

Mon avis: On retrouve Maxime et sa poisse habituelle (on ne lui dira pas mais nous on se marre bien à lire les crasses qui lui arrivent 😉 )  mais surprise! Maxime commence à S’ouvrir Au Monde. Ou, comment gérer un vie sociale quand on aime bien envoyer chier/critiquer tout le monde ^^’. Un tome presque entièrement centré sur sa relation avec Natacha, et sur comment ils arrivent tout les deux à  la sauver (parce que désolée mais une relation aussi bien menée *ironie quand tu nous tiens* et qui survit moi j’appelle ça une miraculée!) du naufrage qui menace très, très fort.

On garde les même et on recommence! (ou, on ne change pas une équipe qui gagne, si vous préférez) Un nouveau rendez-vous bourré d’humour et de gaffes/catastrophes inespérées (en tant que sadique -presque- professionnelle moi j’espère les catastrophes dans ce genre de bouquins 😉 ) encore à hurler de rire comme une hyène (parfaitement, un hyène).

Note du tome: 4.5/5 Reste un très bon (excellent) livre mais est tout de même (à mon humble, très humble, avis) le moins marquant de la série.

rockstar

Résumé:   Bon, alors, comme ça, vous voulez que Maxime Mainard
vous déballe sa life, une fois de plus ?
Vous voulez qu’il vous raconte avec quelle bande
de dingues il va fonder son (fameux) groupe de rock ?
Tout découvrir sur les secrets (brésiliens) de sa mamie Lisette ?
Ouvrir (enfi n) les yeux sur la vie privée d’Alex, sa meilleure pote ?
Découvrir (avec stupeur) qui a osé rouler une pelle à Natacha,
sa petite copine ?
Et vous demander comment, avec tout ça, il va réussir à avoir
son bac ?
Entre Noël et les vacances d’été, il va lui en arriver, des aventures
inoubliables…
Musique (à donf) et affaires (émouvantes) de famille :
Anne Percin poursuit et signe une saison 3 toujours
aussi délirante !

Mon avis: Apparition dans ce tome de nouveau personnages géniaux OU retour de personnages géniaux inattendus OU présence plus importante de personnages géniaux.

Quelqu’un veut remettre en cause que les personnages sont géniaux? Eh bah si. 😛

Ce troisième tome est pour moi un véritable ode à la Différence. Et je parle de différences morales, culturelles ou encore d’orientation sexuelle. Juste un bouquin topissime (il faut d’ailleurs absolument que je l’achète je ne peux pas juste me contenter de l’emprunter à la bibliothèque à chaque fois que je veux le relire… –‘).

Il y a besoin de vous redonner les mots-clefs? Rire, musique et poisse (quoique un peu moins dans ce tome).

 Note du tome: 5/5 Le retour du livre parfait.

Voilà c’est tout pour cette fois pour ceux qui ont eu le courage d’aller jusqu’en bas de la page (et du courage, il en fallait 😉 ) et vu que je suis un peu en manque de lecture j’accepte les bons conseils avisés (PS: je ne mords PAS).

Nola

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s