Le Trône de Fer (#1) – G.R.R. Martin

Le trône de fer (#1) – G.R.R. Martin

Afficher l'image d'origine

Eddard Stark sur le Trône de Fer: ça n’en fait pas pour autant le roi!

Résumé éditorial :Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage.
Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer, tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors s’en sortiront indemnes…

Avis personnel : Ça faisait longtemps que je devais lire les deux premiers tomes du Trône de Fer, histoire de me faire une idée de ce que valaient les livres avant de me lancer dans la série.

J’ai donc commencé à lire le premier intégrale du Trône de fer pendant l’été, avant de progressivement abandonner au cours du mois de Septembre pour lire d’autres choses… et de recommencer il y a une semaine, en Octobre. Je viens juste de le finir et, franchement, c’était une lecture addictive !

Je ne dirai pas que Le trône de fer est un chef-d’œuvre mais on se laisse très vite prendre au jeu et aux différentes intrigues que développent G.R.R Martin au travers de ses nombreux personnages.

Les personnages. Autant un point positif que négatif : j’en ai adoré la plupart… mais ils sont vraiment trop nombreux. Au début, j’ai vite été submergée par le nombre mais j’ai continué en pensant que c’était normal, l’auteur posait les bases de l’histoire. Sauf que de nouveaux personnages continuaient à apparaître au fil des chapitres, même au début du deuxième tome : là, j’ai très vite décroché pour essayer de ne pas perdre de vue les personnages principaux.

 

Afficher l'image d'origine

Héhéhé (no more comment)

L’histoire commence à Winterfell : directement plongée dans l’univers quotidien des Stark, j’ai d’abord pris parti pour eux (pensant qu’ils étaient les héros de l’histoire), avant de me rendre compte qu’à côté, certains chapitres présentaient des personnages de bord complètement différents et leurs points de vue divers et variés sur certains événements.

Le royaume des Sept Couronnes, l’univers principal de l’histoire, est dirigé par un roi (anciennement un Targaryen, au début du récit Robert Baratheon) gouvernant les différentes grandes familles qui composent le royaume : les Stark, les Arryn, les Mormont, les Greyjoy, les Lannister, les Clegane, les Tyrell, les Targaryen, les Baratheon, les Tully… tout un petit peuple !

684018gameofthroness023

D’un autre côté, cette profusion de personnages complètement différents est aussi une des forces du Trône de fer: on doit choisir son bord entre eux. On peut suivre pendant un chapitre le point de vue d’Eddard Stark sur un continent puis se retrouver au chapitre suivant avec le point de vue de Daenerys Targaryen. Pour mieux vous expliquer, je crois que je vais donner un exemple : dans la première partie du premier tome, l’auteur nous apprend que la famille Targaryen qui régnait sur les Sept Couronnes a été entièrement décimée…

…D’un côté, on a Eddard Stark qui fait partie de ceux qui se sont insurgés contre les Targaryen, considérés comme une famille de rois fous (et il a des raisons), et de l’autre on suit Daenerys, une des survivantes du massacre perpétré qui ne voit, elle, que la violence des rebelles envers sa famille (et elle a des raisons aussi).

C’ est cet autre point que j’ai adoré : rien n’est tout noir ou tout blanc, les personnages ont chacun leur version des faits et le lecteur peut trancher, comme il peut choisir de continuer le récit tout en restant neutre. Mais je pense que le but de G.R.R. Martin était précisément de ne pas délimiter la frontière entre le « bien » et le « mal » : la plupart des personnages sont humains et ont différentes facettes qui font qu’on ne peut jamais réellement les juger « bons » ou « mauvais ».

Après, ça reste mon point de vue.

Bon, sinon, je pense que j’avais assez été prévenue : lire Le Trône de fer, c’est s’attendre à une réalité difficile qui apporte son lot de morts… pas toujours agréables. Je ne vais pas vous spoiler mais, s’il vous arrive de vous accrocher à des personnages au point de ne pas supporter qu’ils puissent décéder… laissez tomber. Et encore, je n’ai lu que l’intégrale I. Mais il y a une mort en particulier qui m’a bien dégoûtée et je peux vous dire que ce genre de chose, ça vous reste au travers de la gorge. :/

J’ai autant envie de remercier G.R.R. Martin pour cette œuvre riche et dense qu’est Le Trône de fer que de le taper (oui, c’est puéril) pour ça. A ce rythme-là, je n’aurai plus aucun personnage préféré, histoire de ne pas avoir envie de brûler le livre à chaque fois qu’une nouvelle mort me faisait bondir (vous êtes prévenus).

Et puis, tout n’est pas rose bonbon et tendre. On est dans le récit de fantasy pur et dur, avec des personnages réalistes qui ne sont pas invincibles, qui peuvent tomber malades, mourir de leurs blessures… bref, ils restent humains et vivent dans une sorte d’univers moyenâgeux qui ne leur fait pas de cadeaux.

J’ai en tous cas hâte de me plonger dans l’intégrale II, pour voir ce que toutes les bases posées dans ce premier intégrale vont pouvoir apporter en plus. L’univers est défini dans ces deux premiers tomes mais reste très mystérieux et flou et je n’attends qu’une chose : en apprendre plus.

Le seul vrai point qui m’a un peu gâché ma lecture a été la traduction : je ne retrouve pas vraiment cette difficulté de lecture dans certaines reviews de lecteurs anglophones donc je pense qu’il ne s’agit pas du style de G.R.R. Martin en lui-même mais bien de la traduction… Quand Jon Snow parle de ses « copains » au lieu de ses compagnons ou amis, je dis non. On se croirait à la maternelle ! Et encore, il y a parfois un abus de mots vraiment grossiers qui ne devaient pas se trouver sous cette forme dans l’œuvre originale. J’ai été un peu déçue par ce côté « bâclé » de la traduction.

Qu’est-ce que je peux ajouter… ? Que l’intégrale II est déjà sur ma table de chevet… ? Bon, autant le dire tout de suite : je ne risque pas de le commencer maintenant, étant donné que Aristote et Dante découvrent les secrets de l’Univers a largement remporté le petit sondage de la dernière fois (merci pour vos votes ! 🙂 ) ce qui en fait ma prochaine lecture, tout comme d’autres livres que je dois lire… bref, ce n’est pas demain que je pourrai entamer ce deuxième intégrale.

Mais il attend son heure… 😉

Note : 4,5/5. Oui, je suis de celle qui ont vraiment accroché/apprécié/adoré Le Trône de fer.

T.

Publicités

11 réflexions sur “Le Trône de Fer (#1) – G.R.R. Martin

  1. chlo3 dit :

    Tu vas enfin lire Aristote et Dante!!! 😉 J’avais envie de me lancer dans l’aventure Trône de Fer (pas bien j’ai vu la série…), mais on m’a tellement dit que le traduction était nulle que ça m’a un peu dégoûtée… Peut-être que si je suis courageuse je le lirais en Anglais. 😊 Sinon, une question juste comme ça: tu t’es attachée a quel(s) personnage(s)? Si ça se trouve ton préféré est déjà mort…

    Aimé par 1 personne

    • Truc et Nola dit :

      Eh oui, c’est bien parti pour que je lise « Aristote et Dante.. »! 😀 Bon, j’ai d’autres lectures prioritaires avant (pour le coup, je ne peux pas y couper…) mais il est déjà sur ma table de chevet et il passera en priorité dans les livres de ma PAL!
      Bah, la traduction n’aide pas, c’est sûr… mais ça vaut quand même largement le coup! Il y a certains passages où ça peut gêner mais la lecture n’en devient pas fade pour autant! Franchement, je te le recommande…:) Par contre, je ne serai pas assez courageuse pour le lire en anglais, il y a trop de voc médiévale pour que je m’y retrouve, personnellement… et vue l’épaisseur des intégrales…! Non, je ne pourrai pas… X) (mais c’est personnel)

      *SPOILER* (enfin, je crois)
      ROBB. Je suis une immense fan de Robb. Et il me semble qu’il ne va pas vivre très longtemps… J’aimais beaucoup (l’euphémiiiiiisme) Drogo aussi, sa mort m’a dégoûtée mais à un point…! 😦

      T.

      Aimé par 1 personne

  2. dreamingwithboooks dit :

    Cette saga je l’aime tellement!! ❤ J'en suis complètement accro!!
    GRR Martin a réellement réussi à créer un univers complexe et un nombre impressionnant de personnages auxquels on s'attache plus ou moins et qui ont chacun leur rôle à jouer dans cette épopée … J'aime beaucoup le fait que chaque chapitre soit le point de vue d'un des personnages et qu'on saute constamment de l'un à l'autre. Ça permet de garder du suspens! Bon évidemment comme tu dis, il ne faut pas trop s'attacher aux personnages … Il est sadique ce GRR Martin!! Bon maintenant, ça va être tellement long d'attendre qu'il écrive la suite!! 😥

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s