Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens – Becky Albertalli

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens – Becky Albertalli

(Hachette)

Résumé éditorial : Moi, c’est Simon. Simon Spier. Je vis dans une petite ville en banlieue d’Atlanta (traduisez : un trou paumé). J’ai deux sœurs, un chien, Bieber (oui, oui, comme Justin), et les trois meilleurs amis du monde. Je suis fan d’Harry Potter, j’ai une passion profonde pour les Oréos, je fais du théâtre. Et je suis raide dingue de Blue.

Blue, c’est un garçon que j’ai rencontré sur le Tumblr du lycée. On se dit tout, sauf notre nom. Je le croise peut-être tous les jours dans le couloir, je ne sais pas qui c’est. En fait, ça me plaît bien : je ne suis pas du tout pressé d’annoncer à tout le monde que je suis gay.

Personne n’est au courant à part Blue… et maintenant cette fouine de Martin Addison, qui a lu mes e-mails et menace de tout révéler.

Avis personnel : Je n’avais jamais entendu parler de ce livre avant de lire quelques chroniques très positives. Je l’ai aperçu dans une libraire, j’ai craqué sur la couverture (je ne sais pas pourquoi mais je l’adore). Donc je l’ai acheté et lu en quelques jours.

Ce livre est génial. A la limite parfaite du coup de cœur, j’ai jubilé à certains passages qui étaient vraiment merveilleux. Mais je ne vais rien raconter de trop, histoire de ne pas gâcher l’intrigue.

Donc, comme dit dans le résumé, Simon est un ado qui semble avoir une existence assez banale mais qui est, au fond, extraordinaire. Il échange des mails avec un inconnu de son lycée qu’il a rencontré par hasard sur le Tumblr… du lycée. Blue. Plutôt mystérieux et doux, on n’a qu’une envie, savoir qui il est. Leur relation ressemble assez à une relation épistolaire mais avec des mails au lieu des lettres classiques. Sauf qu’un beau jour, Simon oublie de se déconnecter de son adresse mail, ce qui n’était pas franchement une bonne idée.

Car Martin Addison découvre tous ses mails. Sans vouloir être particulièrement méchant, il lui fait un chantage odieux auquel Simon est bien obligé de se plier.

Commence alors une période pas très agréable pour Simon, un peu coincé par rapport à Blue et au lycée, un peu coincé par rapport à Martin et son chantage. Alors que tout ce qu’il voudrait, c’est rencontrer son correspondant dont il tombe peu à peu amoureux…

Franchement, ce livre est une petite merveille. Tout en finesse, on s’attache au personnage de Simon qui ne sait pas trop comment aborder sa vie alors que peu de personnes savent qu’il est gay – et qu’il hésite déjà à l’annoncer à sa famille –, qu’il est amoureux et que la seule personne qui soit au courant soit quelqu’un qui ne lui veut pas que du bien.

Mais le chantage ne prend pas des proportions énormes comme on pourrait le croire puisque l’intrigue se concentre plutôt autour des sentiments de Simon et de la recherche de Blue.

Il y a d’autres personnages qui lévitent autour de Simon : ses deux sœurs, Alice et Nora ainsi que ses parents ; Abby, Nick et Leah, Cal, Mrs Albright, Martin… Ils ont chacun leur personnalité et paraissent tellement vivants, tellement réels.

Ce livre est intéressant pour une chose en particulier (mais il y a mille autres raisons !) : c’est un roman adolescent traduit en français et dont le sujet principal est l’homosexualité. Regardez dans vos bibliothèques, vos librairies : on trouve peu de livres de ce genre, voire aucun (personnellement c’est le premier de ma bibliothèque personnelle et j’en suis très heureuse).

Becky Albertalli a le chic pour présenter les événements de la vie, les personnages, les lieux avec une simplicité toute bête et un peu mélancolique. Je dirai même que puisque l’histoire est du point de vue de Simon (écrit à la première personne), on ressent toute la mélancolie en Simon et que c’est peut-être de là que vient ce sentiment, pas forcément de la manière d’écrire de l’auteur.

Tout ça pour dire que j’ai adoré ce livre. Et Blue… Cette lecture est agréable au possible et je la recommande à tout le monde.

Pour finir, un livre parfait (un seul car il n’y aura pas de suite), léger sur un thème qui pourrait paraître pesant devant le rejet de certaines personnes.

Note : Incontestablement, 4, 75/5. Oui, je sais, pourquoi mettre un 0, 75 stupide ? 😀 Eh bien juste parce que je n’arrivais pas à me décider entre 4,5 et 5… 🙂

Truc.

Publicités

10 réflexions sur “Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens – Becky Albertalli

    • Truc et Nola dit :

      Bonjour à toi! Alors, tout d’abord, merci d’être passée et d’avoir laissé un petit mot, c’est très gentil de ta part. 😉 Et je ne peux qu’être contente que ma chronique t’ai donné envie de lire ce livre, parce que je l’ai réellement apprécié! 😀 Franchement, sur la manière d’aborder les sentiments avec douceur et l’homosexualité, j’ai trouvé l’histoire touchante. Après, il y a toujours le risque d’être déçue… Mais personnellement, j’ai adoré! 🙂
      Truc.

      J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Ah oui, les avis positifs… Moi aussi ça me bloque en ce moment, étant donné que je me fais une montagne dés que j’en voie un et qu’après je suis déçue par le livre chroniqué… Donc sur ce point, d’accord avec toi! Bon, après, je pense qu’au-delà des attentes qu’on peut avoir sur « Moi, Simon… », il vaut le coup juste parce qu’il reste intéressant… Mais après, c’est toi qui vois! 🙂
      Truc.

      Aimé par 1 personne

  1. Libulle dit :

    Coucou,
    J’avais déjà lu le livre, mais je trouve ça cool de lire des chroniques de livres que j’ai déjà lu *vivemalogique*
    J’ai bien aimé la façon dont tu t’exprimes à propos du roman, assez mais sans trop en dévoiler. Le juste milieu. Tu parles des thèmes, très importants ici, et un peu des personnages (par contre je pense que citer leurs noms n’est pas spécialement utile, surtout quand tu ne précises pas qui ils sont – genre Nick, Leah, Cal et co, sans avoir lu le livre on ne sait pas leur relation avec Simon :s.). Et tu mentionnes l’échange épistolaire entre Nick et Blue, qui est suuuuper *-*
    Bref, tout ça pour dire que ta chronique est bien faite ! (Je suis tombée sur le blog via Livraddict,, si tu te poses la question ^^)
    Bonne continuation ! 😀

    J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Bonjour à toi! 😀
      Ne t’inquiète pas pour ta logique, moi aussi ça m’arrive de lire des chroniques de livre après avoir lu le livre chroniqué. C’est intéressant de voir ce que les autres en pensent… Enfin bon, tout ça pour dire (*vivemalogiqueaussi*), que je vois de quoi tu parles!
      C’est vrai que mentionner les noms des personnages sans rien préciser sur eux n’est pas très utile, mais pour le coup j’avais un peu peur de trop en révéler sur eux et de faire une bêtise, parce qu’il est très (trop) facile de commettre une bévue en parlant de « Moi, Simon… ». Mais je reconnais que ça ne sert pas à grand chose….:/
      En tous cas, merci beaucoup pour ton commentaire, il me touche beaucoup! 🙂 Ah, et merci aussi de repréciser que tu viens de Livraddict! 😀

      Merci beaucoup et à une prochaine peut-être!
      Truc.

      J'aime

  2. lilithbliss dit :

    Je n’avais pas encore lu de chroniques sur ce livre. Ton avis me donne bien envie de me plonger à mon tour dans cette histoire. Je trouve ça génial qu’un roman adolescent parle d’homosexualité ! On a tellement besoin que des messages positifs soient véhiculés sur des thèmes comme celui-ci.
    Je ne sais pas si tu as déjà lu F comme garçon, mais c’est aussi un roman ado qui parle de l’homosexualité 🙂 si jamais ça t’intéresse. Je garde un bon souvenir de cette lecture même si ça fait longtemps que ce livre est passé entre mes mains.

    J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Bonjour à toi! 🙂
      Tout d’abord, merci d’avoir laissé un petit mot sur cette chronique que j’ai moi-même aimée écrire, ça me fait évidemment très plaisir!
      Ensuite, je suis entièrement d’accord avec toi: on ne trouve pas beaucoup de romans ados sur l’homosexualité, et ils ne sont pas souvent justes, dans le sens où le message n’est pas toujours ni très positif, ni très bien ciblé… Mais ce roman là a été une très bonne surprise pour moi!
      Non, en effet, je ne connaissais pas F comme garçon. Je vais aller voir sur Goodreads et peut-être l’ajouter à ma wish-list, car oui, ça m’intéresse 🙂 (c’est tellement rare…:/ En France surtout!)
      Truc.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s