La face cachée de Margo (Paper Towns) – John Green

La face cachée de Margo (Paper Towns) – John Green

« You will go to the Paper Towns and you will never come back »

La_Face_cachee_de_Margo

Résumé éditorial : Mar-go-Roth-Spei-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s’introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l’entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu’elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s’en approche, plus Margo semble lui échapper…

Avis personnel : Depuis que j’ai lu « Nos étoiles contraires » en 2013 (énorme coup de cœur, d’ailleurs), je recherche de nouveaux livres de John Green à lire. Avec le succès de NEC (appelons le comme ça), la totalité de ses œuvres a été traduite en français et peut être dénichée presque n’importe où. Ça en devient presque obsédant, même…

Enfin bon, tout ça pour dire que j’ai longtemps fait une fixette sur « Paper Towns », autre roman du même auteur que je ne trouvais pas, lui, en version française.

Jusqu’à ce que je me rende compte qu’il s’agissait de « La face cachée de Margo ». Entre « Paper Towns » (villes de papiers) qui correspondait tellement mieux au livre et « La face cachée de Margo », je préfère largement le titre original…

Mis à part ce petit problème de titre (qui m’aura quand même bien embêtée), j’ai beaucoup aimé La face cachée de Margo. Je placerai ce roman en deuxième position derrière NEC : j’ai retrouvé la plume que Green a utilisé dans NEC, un peu excentrique et en même temps vivante, et j’avais souvent le sourire aux lèvres parce que, si Margo m’a laissé un peu dubitative, Quentin, Ben et Radar sont exceptionnels.

Je vais peut-être commencer par les points positifs de cette lecture et finir par les points négatifs.

Donc on a Quentin, nerd et secrètement amoureux de Margo, qui habite dans le même lotissement que lui. Margo est pleine de vie, un peu bizarre sur les bords et a une attitude sûre d’elle qui fait défaut à Quentin, du moins au début.

Quentin a deux meilleurs amis : Ben et Radar. Ben passe son temps à penser aux filles, même si sa mauvaise réputation fait qu’aucune d’elles ne veut l’accompagner au bal du lycée, Radar, quant à lui, a déjà une petite amie mais n’ose pas l’inviter chez lui (ses parents ont la plus grande collection de Pères Noëls noirs du pays), encore moins la présenter à ses potes qu’il ne trouve pas… présentables. Et je dois dire que d’un certain côté, je le comprends, le pauvre. Quentin et Ben peuvent être horribles quand ils s’y mettent.

Mais ces trois là, ensemble, sont juste géniaux. Pour le coup, c’est le meilleur roman de Green que j’ai lu jusqu’ici sur les liens de l’amitié. Il y a des hauts, des bas, mais en les accompagnant dans leurs déboires, on s’amuse beaucoup. J’ai adoré cette facette du livre.

Comme dit dans le résumé, un soir, Margo vient rendre visite à Quentin pour l’entraîner dans une grande équipée qui dure jusqu’au matin, seulement, au matin, Margo a disparu. Etant une fille très indépendante, elle a déjà fugué plusieurs fois et ce n’est pas une surprise pour ses parents qui commencent à ne plus pouvoir la supporter.

Quentin, au contraire, veut la retrouver à tous prix. Sachant que Margo laisse toujours des indices derrière elle pour qu’on puisse la retrouver si nécessaire, il part dans une grande chasse aux indices en compagnie de Ben et Radar, persuadé qu’il va finir par la localiser.

Le deuxième point auquel j’ai beaucoup accroché, ça été cette chasse aux indices. J’ai trouvé que Quentin se démenait vraiment pour retrouver Margo et que Ben et Radar étaient toujours là pour l’épauler, même quand ce n’était plus possible.

C’est justement sur ce point que je coince un peu. Mais j’en parlerai ensuite.

Le troisième (et dernier) point parfait dans ce roman… Les citations. Green sait formuler ses phrases, on le savait déjà, mais vers la fin du livre, on retrouve une profusion de citations marquantes, belles et essayant d’approcher la vie et franchement, j’ai dû ressortir mon carnet de citations pour en marquer quelques unes que je trouvais absolument sublimes. Après, question de goût, je comprends qu’on ne peut pas tous être emballés sur ce point. Mais personnellement, ça m’a marquée.

Bon, je passerai sur le fait que le roman aborde toute un tas de thèmes importants comme la recherche de sa propre identité, l’amitié parfois inégale, parfois pas, l’amour basé sur les apparences et le désir de partir, de voyager. En réunissant tous ces éléments, j’étais déjà certaine d’avoir à la main une bonne lecture. Il restait à savoir ce que Green en ferait.

Eh bien, pour ma part, La face cachée de Margo est une belle réussite. Mais je n’ai pas tout aimé dans l’histoire, loin de là.

Déjà, il y a le fait que Green utilise toujours plus ou moins les mêmes ingrédients pour ses différentes fictions. Il y a le nerd impopulaire (Quentin, Miles*, Colin**) et la fille extraordinaire dont il est amoureux (Margo, Alaska*, Katherine**). Mis à part avec NEC, on se rapproche toujours plus ou moins du même schéma narratif. On peut considérer ça comme la « marque de fabrique » de l’auteur ou trouver ça répétitif. Je suis dans le deuxième camp.

Ensuite, il y a l’obsession de Quentin pour Margo. Lorsqu’elle disparaît, il part à sa recherche, mais ses pensées ne tournent plus qu’autour d’elle, elle, elle, alors qu’il a une vie à côté. Comme je l’ai déjà dit, j’ai eu un véritable coup de cœur avec les personnages de Ben et Radar, je n’ai donc pas vraiment apprécié le moment où on ne les voyait presque plus puisque Quentin avait pris ses distances, s’estimant incompris. J’ai trouvé son comportement abominable, pour ne pas dire clairement infantile.

Enfin, il y a Margo. Je pense que je ne suis pas la seule à avoir eu du mal à la supporter passé un certain moment. Entre l’attitude obsessionnelle de Quentin et les « mauvais » côtés de Margo, le roman m’a laissée un peu sur ma faim.

En résumé, si quelques points importants m’ont déçue, j’ai quand même adoré me replonger dans une des aventures que raconte Green avec des personnages secondaires attachants et une intrigue toujours bien ficelée !

*« Le théorème des Katherine »

** «  Qui es-tu Alaska ? »

Note : 4,5/5.

En plus : comme vous le savez sûrement, l’adaptation cinématographique du roman vient de sortir en France. Je suis allée le voir avec quelques amis, et je dois dire que c’est un assez bon film, qu’on peut suivre sans avoir lu le livre. Quelques passages ont été modifiés et ne sont pas fidèles au livre, mais je m’attendais à bien pire, sachant les adaptation cinématographiques qu’on peut retrouver en salle en ce moment…

Je n’ai pas adhéré à certains points, mais j’ai apprécié le jeu des acteurs qui gardaient bien l’esprit des personnages, ce que je trouve important. Je conseille donc le film aussi, mais le livre avant tout, comme toujours ! 🙂

« Il m’a toujours semblé ridicule qu’on puisse avoir envie de sortir avec quelqu’un sous prétexte qu’il était beau. Ce serait comme choisir ses céréales en fonction de la couleur et non du goût. »

Truc.

Publicités

9 réflexions sur “La face cachée de Margo (Paper Towns) – John Green

    • Truc et Nola dit :

      Clairement, Margo est comme la fameuse Alaska dans Qui est tu Alaska, plus ou moins irritante, loin de tout et mystérieuse alors qu’au final, on la trouve insupportable. J’ai lu ce roman plus pour ne pas me le gâcher en allant voir le film, je ne regrette pas mais j’avoue que l’engouement pour ce livre sur le web me laisse perplexe dans le sens où j’ai beaucoup aimé mais ça n’a pas été LE livre du mois… :/

      Aimé par 1 personne

  1. alltimejonas dit :

    Je suis d’accord avec toi sur le fait que ce livre évoque très bien les liens d’amitié! Je crois que c’est le point le plus appréciable de l’oeuvre en général.
    Ton commentaire sur l’adaptation cinématographique me donne envie de la voir!

    Merci de ton passage et de ton commentaire sur mon blog!
    A bientôt 🙂

    J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Hey!
      Oui, l’amitié est sûrement le thème le plus (et le mieux) développé de « La face cachée… » et j’ai franchement craqué sur Radar et Ben. J’ai lu que certains les considéraient comme « clichés » (parce que Ben est pervers, avouons le) mais personnellement je ne trouve pas puisque des ados comme lui existent, sinon ce genre de personnage n’aurait jamais vu le jour! Bon, après je suis d’accord que ce n’est pas tout le monde (et encore heureux X) J’aurai trop peur sinon!)

      J’ai beaucoup aimé l’adaptation, mais j’étais avec des amis donc ça aide pour apprécier le film…
      De rien et merci à toi aussi! 🙂
      T.

      Aimé par 1 personne

  2. Libulle dit :

    Coucou !
    Je repassais assez par hasard quand j’ai vu ce nouveau post. Intriguée, j’ai commencé à lire. Et je dois dire que ta chronique reflète totalement mes émotions.
    Je ne vais pas relever point par point, car je suis d’accord avec chacun de tes propos. Surtout les ressemblances entre QUETA, Paper Town (je mréfère aussi le nom anglais ^^) et Le théorème des Katherine. Comme tu l’as dit, c’est peut-être un genre de style de Green, mais ça m’a un peu déçue.
    Enfin voilà, j’ai beaucoup aimé ce roman malgré tout, et comme toi (presque détesté Margo au passage :x)
    Je crois que je vais repasser souvent lire tes chroniques 😀
    Libulle, alias Marine :’)

    J'aime

    • Truc et Nola dit :

      Salut! 🙂
      Enfin un lien vers ton blog par ton pseudo! (j’avoue que je t’avais vu sur Livraddict mais comme je ne suis pas encore très à l’aise sur le site… :X ) Ravie que tu sois repassée!
      Paper Towns est un titre qui correspond tellement mieux au livre… Ça m’énerve qu’il n’ait pas été gardé, « La face cachée de Margo » c’est… Sans intérêt! Surtout que, comme toi (et beaucoup de monde, je m’en rends compte en lisant des chroniques maintenant), je ne supporte pas Margo… Alors c’est quoi ce titre narcissique?! (oui, oui, je le vois comme ça!) J’ai du mal avec les auteurs qui se répètent, dont la trame est sans cesse la même. J’espère vraiment que J. Green va se renouveler de ce côté-là, parce que j’admire toujours autant sa manière d’écrire et de faire ressentir les émotions au travers de ses phrases! 😀
      Encore un grand merci à toi, 🙂
      T.

      J'aime

      • Libulle dit :

        Comme mon blog est assez nouveau j’hésitais à le mettre, puis je me suis dit que si déjà il y avait une case pour le mettre… :’) (Moi c’est pareil ^^)
        Et surtout, si on compare les deux titres, on ne peut qu’être d’accord que Paper Towns sonne beaucoup mieux que son équivalent français. Bon, après c’est sûrement le traducteur qui a fait ce changement mais… POURQUOI ?
        C’est vrai que sa façon d’écrire est juste hjldfgjkslm, et qu’on ressent très puissamment les émotions des perso.
        C’est avec plaisir 🙂

        J'aime

      • Truc et Nola dit :

        Oui, s’il y a une case, il ne faut pas hésiter (Bookhit aussi est nouveau! – Ah, ah, Livraddict ce n’est pas compliqué pourtant, je vais finir par m’habituer… ^^’)
        On est d’accord: pourquoi changer le titre comme ça? Ça ne sonne pas mieux, au contraire! Paper Towns, ça avait le mérite d’intriguer, de donner envie de connaître l’histoire **. La face cachée de Margo, bah… Bof quoi.
        Donc oui, nous sommes d’accord sur la façon d’écrire de Green (hjdfgjkslm, je n’aurai pas mieux dit XD)
        Encore un grand merci et peut-être à une prochaine fois! 🙂

        J'aime

  3. sophieamely dit :

    J’ai pas lu toute ta chronique ^^ j’ai sauté des passages mais j’avoue que je te rejoins sur l’aspect répétitif du shéma de narration… toujours le même, toujours la même chose… aucune surprise à la clef !
    Je voulais lire 2 autres chroniques que tu as fait, mais après avoir lu celle ci, je vais m’abstenir ^^ je reviendrai quand je les aurais lu, tu donnes beaucoup de détails et j’aime pas trop en savoir sur les livres que je veux lire x)

    Ah et concernant les liens d’amitié de ce livre, c’est vrai qu’ils sont très beau ! Pour le coup, JG a réussi à me surprendre sur ce point là.

    Bisous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s