Radiant (#1) – Tony Valente

 

Radiant – Tony Valente

Afficher l'image d'origine

Non mais regardez-moi ce dessin! Comment vous voulez que je sois objective, après, moi?!

 

Résumé (du tome 1): Seth est un aspirant sorcier de la région des Pompo Hills.
Comme tous les sorciers, c’est un « infecté » : un des rares êtres vivants ayant survécu au contact des Némésis, ces créatures tombées du ciel qui contaminent et déciment tous ceux qu’ils touchent. Son apparente immunité lui a fait choisir une voie qui lui semblait toute désignée : devenir Chasseur et combattre les Némésis. Mais plus que ça, Seth souhaite s’engager dans une quête qui dépasse la simple chasse aux monstres… Il veut trouver le Radiant, leur berceau présumé.
Entouré d’une faction de sorciers, il parcourt le monde à la recherche du Radiant, sous l’œil terrible de l’Inquisition…

Avis de Truc:

(Nola les a lus aussi, grâce à Bibi ! (remarquez cette rime admirable !)(oui, bon, j’avoue que c’est un peu pitoyable)(BREEEEF))

Tout d’abord, je veux que tout le monde soit au courant de quelque chose : Radiant est mon coup de cœur absolu de l’année 2015 question manga. Je pense même qu’il a largement dépassé certains livres. Donc, en toute logique, je ne risque pas d’être très objective sur cette chronique. Je vais vanter tous les mérites de cette petite merveille (et il y en a, vous pouvez me croire !). C’est mon petit bébé, vous voyez (il y en a qui vont me prendre pour une folle, je le sens !)

Radiant, c’est d’abord un manga que j’ai découvert au rayon manga (NOOOOON ?!) de mon supermarché (dis comme ça, ça fait tout pourri…) alors que je cherchais quelque chose de pas trop long à me mettre sous la dent, de léger (loupé : Radiant, ça envoie du lourd ! Ma blague est nulle ? OK, je m’en doutais *sort*) et de bien dessiné. Sachant que j’ai un problème avec les Shojos où les jeunes filles ont plein de paillettes dans les yeux, de beaux longs cheveux et un caractère de niaise effarouchée, quand ce n’est pas le contraire (mais finalement, la rebelle va se calmer pour sortir avec celui qui la drague depuis quelques semaines. Faut pas pousser ! CQFD.)

Dooooonc (je sens que mon histoire de supermarché va durer encore une éternité), donc j’étais dans ce fameux rayon et là mon œil droit (ou gauche, on s’en fiche : pas de discrimination au niveau des yeux chez moi !) est attiré par une chouette tranche (oui, parce que les mangas sont toujours serrés comme des sardines alors, pour voir la couverture, bonjour ! A se demander comment font les vendeurs pour mettre un nouvel exemplaire en rayon. Il devrait y avoir une distinction pour ça). Il n’y avait que le premier tome, étant donné qu’il venait de sortir.

J’ai feuilleté… Et suis tombée sur ça:

Afficher l'image d'origine

Dragunov, ou la classe incarnée.

Afficher l'image d'origine

… Qui, selon moi, ressemblait beaucoup à ce charmant monsieur (en fait, c’est un psychopathe) présent dans un autre manga (One Piece) que j’adore.

On se doute de la suite, je me jette ni une, ni deux sur les pages suivantes toutes aussi délicieuses en dessins magnifiques et blagues débiles mais absolument hilarantes (CERTIFIÉ !). Mon porte-monnaie s’ouvre tout seul et hop ! Un manga de plus dans ma bibliothèque et dans mon panthéon des choses-à-emmener-si-une-astéroïde-s’écrasait-sur-l’autre-face-de-la-terre-et-que-je-devais-migrer-sur-une-île-déserte (ce qui reste hautement improbable, Dieu merci).

Radiant, c’est avant tout des personnages gé-niaux et complètement originaux (dans tous les sens du terme).

Afficher l'image d'origine

C’est ‘ti pas beau, ça?

Premièrement, il y a Seth.

Seth, c’est avant tout le personnage principal : un peu bourrin, agit souvent sans réfléchir, à croquer, mais souvent idiot. Bref, le stéréotype du héros de manga de nos jours, parce qu’il a grand cœur quand même et qu’il est très fort quand il s’agit de défendre sa famille/ses amis/trouvez une autre mention. Mais, on s’en fiche, je l’adore : c’est toujours quand il est dans les parages que Tony Valente dégaine ses meilleures blagues. Normal, me direz-vous, puisqu’il s’agit du personnage principal.

Afficher l'image d'origine

Ce petit machin là, c’est le personnage principal.

Ensuite, Mélie.

Mélie est une sorcière (comme Seth et pas mal de monde dans Radiant). Ici, je vais peut-être vous expliquer un peu le contexte pour éviter de dire des choses incompréhensibles.

Dans ce petit monde présenté par Valente, il existe des Némésis, c’est-à-dire des bestioles de différentes formes qui attaquent les villages et tuent tout le monde. Evidemment, on ne les aime pas beaucoup. Seulement voilà : il y a des gens qui résistent au choc « électrique » (allez, on y va pour ça) envoyé par les Némésis. Ceux-ci deviennent des sorciers, c’est-à-dire qu’ils peuvent manier la fantasia (la magie du coin) et combattre les méchantes bestioles, en échange de quoi ils se retrouvent infectés.

L’infection peut être plus ou moins dérangeante : Seth a de petites cornes (lui, ça va), Mélie une double-personnalité… dérangeante. Parfois, comme ça, elle se transforme en une espèce de furie qui tape sur tout le monde parce que tout le monde l’agace et, à ce moment-là, mieux vaut ne pas se trouver sur son chemin. Le reste du temps, Mélie représente la douceur incarnée, son but ultime étant d’avoir des amis (vous pensez bien qu’avec son infection, les gens la fuient…)

Je vous mets une petite image et en-dessous je vous mets un fanart que j’ai fait moi-même il y a deux, trois ans et que je viens de retrouver par hasard en tapant « Radiant personnages Mélie » sur Google (trop d’émotions ! :’))

Afficher l'image d'origine

Mélie par Valente…

Afficher l'image d'origine

Mélie par moi. Cherchez pas, je suis trop fière. Vous avez même la date et mon pseudo de l’époque, « Bird ». J’ai toujours eu un max d’imagination XD…

Alma est la mère adoptive de Seth, elle a un fichu caractère bien trempé, elle sait donner des claques quand il faut (pour rester polie ^^) et c’est un des personnages qui sourit le moins de Radiant (Mais quand elle souriiiiiit … *OK, je sors*). Il faut le savoir, elle est aussi « bourrin » que Seth, mais tout aussi géniale. On ne lui marche pas sur les pieds ! Vous aurez compris : oui, j’adore ce personnage. C’est selon moi un des meilleures. Imaginez une sorte de sorcière, la cinquantaine, un bras en moins, des bandages super classes partout, une tête à faire peur à Dark Vador et de quoi se défendre dans toutes les situations!

Ça, c’est Alma !

Afficher l'image d'origine

Je suis badaaaaasse!

Doc : le sorcier éboueur. En fait, il n’est pas vraiment sorcier éboueur mais bon, Seth l’appelle comme ça alors… Ce pauvre Doc est un peureux, un ENORME peureux, LE peureux de l’histoire. Toujours à se cacher sous quelque chose (ou derrière quelqu’un). Il reste pourtant adorable et c’est lui qui apporte toujours le lot de connaissances dont ont besoin Seth et Mélie : sans lui, leur petit groupe se serait cassé la figure en moins de deux ! Un personnage stressé mais pas bête, un de ceux qu’on aime sans trop savoir pourquoi…

Afficher l'image d'origine

Le type avec qui Mélie parle…

Dragunov fait partie de l’Inquisition, chargée de pourchasser les sorciers qui sont tous très, très mal vus et détestés de la population. C’est lui qui m’a fait acheter le manga. Et c’est sans conteste mon personnage préféré avec Alma. Intelligent, ironique et moqueur quand il faut, fin, plutôt branché justice, il est par-fait ! C’est tout simple, je l’adore. Il arrête les sorciers, mais sait où et quand s’arrêter pour ne pas tomber dans la démesure, ce qui n’est pas le cas de tout le monde dans l’Inquisition…

Afficher l'image d'origine

Je vous remets une photo pour le plaisir des yeux…

Je vous ai présenté les personnages principaux du premier tome.

Bien entendu, il y en a bien d’autres personnages dans le tome 2, le 3 et le 4. Et ils sont tous très intéressants, je peux vous l’assurer ! Il y en a même que je vous présenterai bien parce qu’ils concurrencent sérieusement Dragunov… Mais non, dans une prochaine chronique ! 😀


Tony Valente est un auteur de manga/bande dessinée français. Il vit aujourd’hui au Québec… Et il vient d’être publié au Japon, le succès de son manga s’étendant jusqu’aux pays asiatiques ! Je vous mets le lien vers son blog…

 

Afficher l'image d'origine

Bref, je vous encourage à sauter dessus !


Note: si je devais en mettre une, ce serait 5/5, énoooorme coup de cœur, mais je préfère dire que c’est un manga génial. Les notes… bof, ça sert plus à grand chose ici…

Truc.

 

Publicités

Une réflexion sur “Radiant (#1) – Tony Valente

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s